TrollBall UPS

L'équipe de Trollball de l'université Paul Sabatier (Toulouse, France)
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shah Lumhô, la charge des chameaux ardents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shah Lumhô


avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/03/2015
Age : 21
Localisation : en train d'infiltrer une équipe rivale

MessageSujet: Shah Lumhô, la charge des chameaux ardents   Lun 16 Mar - 22:49

Le Shah Lumhô est le deuxième fils du Shah de l'Oasis D'Hlebat. C'était un Oasis généreux et très prospère dans lequel vivait un Esprit depuis des temps immémoriaux, qui s'incarnait sous la forme d'un Flamant blanc. On le trouvait toujours sur le lac, au matin sur la berge, au midi au centre du lac, et au soir sur la berge opposée. La nuit il s'envolait et disparaissait, puis revenait au matin recommencer son cycle.

  Cet Esprit dispensait des conseils aux habitants de l'Oasis, et leur apprenait à le cultiver, l'habiter, et à le travailler sans épuiser ses ressources. Il leur apprit notamment l'existence en grande quantité d'un métal rare sous la colline qui surplombait l'Oasis de sa masse rocheuse. Il leur apprit que ce métal, bien allié et travaillé, était plus résistant que le fer et pliait élastiquement au lieu de casser. L'Oasis prit alors un essor économique sans précédent : la population se décupla, de magnifiques palais étaient érigés, et des représentants de tous les horizons étaient présents dans les auberges et les caravansérails.

  Le Flamant guidait les hommes pour qu'ils puissent vivre heureux. Ainsi l'entraide était une valeur très importante dans la communauté, et les grands propriétaires, généralement les habitants présents depuis plusieurs générations, logeaient, nourrissaient et prenaient soin des plus démunis. Les conflits étaient réglés en allant voir le Flamant, qui trouvait invariablement une solution sur laquelle les protagonistes tombaient d'accord.

  Mais à Hlebat, les gens avaient peur de la nuit. Quelque chose rôdaient parmi les ombres. Une Hyène disaient certains. Tout le monde savait que si une personne commettait un forfait, si un pauvre volait un riche, si un riche maltraitait un pauvre, alors la personne, le pauvre, le riche, serait retrouvé mort au levé du jour. Peut importe la garde, la protection, la gorge du malfaiteur était fatalement ouverte par des crocs.

 Ainsi étaient les choses quand Lumhô arriva au monde. Il grandit en apprenant à manier l'épée, l'arc, la hache, à gérer un domaine et à diriger des troupes. Dans sa jeunesse, il fut chargé de diriger les patrouilles de Hlebat contre les bandits et les pillards des environs. Il se fit ses premières expériences d'embuscade, de bataille, et de survie sur le terrain.

 Un jour, alors qu'il chassait afin de trouver du fourrage pour ses troupes, il aperçut une hyène noire. Le soleil n'était pas encore levé, et le monde était teinté d'un gris anthracite. Une hyène est faite de viande et de sang, et permettra à la troupe de manger pendant au deux repas. Il la suivit, en attendant un moment où elle s'arrêterait pour une raison quelconque. Mais elle ne s'arrêtait pas et continuait son chemin vers le haut de la colline, jusqu'à rentrer dans une grotte. Lumhô la suivit, mais trouva la grotte vide.

 Quelques jours plus tard, il rentra de sa patrouille vers midi, fit une dernière réunion avec ses troupes afin de débriefer l'expédition, puis parti s'allonger au bord du lac, peu avant le coucher du soleil, observer le paysage et le Flamant. A la fin du jour, il s'envola vers le haut de la colline. Intrigué, Lumhô escalada la colline à son tour, et trouva la grotte où il avait perdu la hyène, qui était éclairée d'une douce lueur, celle du Flamant. Mais quand il entra, il tomba nez à nez avec la hyène.

 Totalement pris au dépourvu, il eu à peine le temps de dégainer sa dague que la Hyène le plaquait déjà au sol. Il perdit sa dague dans la chute qui s'envola un peu plus loin. Il comprenait difficilement ce qu'il ce passait, mais une idée faisait son chemin dans sa tête. L'idée que le Flamand et la Hyène n'était qu'un.

 Les interactions avec l'esprit étaient souvent brèves et intenses. Aucun mot n'était parlé, mais les interlocuteurs comprenaient instantanément l'autre, ce qui pouvait résumer une discussion de quelques heures en quelques secondes. L'idée était claire : soit il partait pour ne jamais revenir, soit il mourrait cette nuit. Lumhô n'était pas un fou et savait qu'il n'avait aucune chance. Il partit. Loin. Il rejoint un Oasis voisin, Olif, et s'engagea d'abord comme mercenaire, et pris rapidement de l'importance grâce à son savoir-faire.

Chaque année, une Horde de cavaliers venait réclamer un tribut à Olif. Si ils n'avaient assez à leur goût, ils pillaient le village et exécutait le Bey en place, laissant l'endroit dévasté et sans pouvoir politique, et les habitants savaient qu'ils avaient un an pour tout reconstruire afin de préparer le pillage de l'année suivante. La Horde arriva une première fois quand Lumhô était juste chef d'une troupe de mercenaire. Fort heureusement la récolte était bonne cette année, et la Horde repartit sans violence. Il les suivit, toutefois, afin de connaître le chemin par lequel ils voyageaient.

Trois jour plus tard, il présentait au Bey alors au pouvoir un plan d'embuscade, qui permettrait de piéger et d'éliminer facilement les deux tiers de la horde en attaquant dans un défilé, où les chevaux ne pouvaient se mouvoir facilement, et où les embusqués étaient en hauteur, avec un angle de tir idéal. Le Bey préférait éviter les problèmes et payer le tribut. Mais au printemps suivant, la récolte fut gâchée par un temps trop sec, et le tribut ne pourrait à l'évidence pas être payer. Il fit rappeler Lumhô, le nomma responsable de l'opération, et lui donna le plein pouvoir sur l'armée, en lui disant qu'il disposait de tout l'argent déjà réuni pour le tribut prochain afin d'équiper les troupes.

Il fit marcher ses anciens contacts à Hlebat afin de se fournir du métal, et en équipa la plupart des troupes nouvellement levées. Il fit également fabriquer une grande quantité de flèches, de pieux et de lances pour pouvoir contrer les cavaliers. Le défilé de l'embuscade avait potentiellement deux faiblesses : le bout du défilé qui serait bouché par deux rangées de pieux, avec des piquiers derrière, et un chemin montant en serpent qu'un cheval pourrait l'escalader. Pour cet accès, il fit faire des boules en herbe sèche avec un peu de poix inflammable qui rouleront en contrebas afin d'effrayer les chevaux, et en gardant le sommet du chemin par des soldats commandés par lui-même, ce qui barrerait l'accès de la falaise surplombant le défilé, où se trouveraient les archers. Le tout ne serait visible qu'au moment du signal afin que la surprise soit totale.

Un mois après que les préparatifs furent achevés, les éclaireurs rapportèrent la présence de la Horde. C'était la première bataille à grande échelle que connaissait Olif, et que connaissait Lumhô. Personne n'avait vraiment idée de ce qu'il allait ce passer. Les premiers éclaireur de la Horde pénétrèrent dans le défilé et commencèrent à l'inspecter. Ils repartirent après quelques minutes. Les premiers cavaliers de la Horde pénétrèrent dans le défilé, qui se mit bientôt à grouiller de chevaux. Un bruit d'éboulement se fit entendre. Un rocher assez imposant tomba du haut de la falaise sur l'entrée du défilé en écrasant les cavaliers qui ne purent s'enfuir assez vite. Après ce coup de tonnerre, une averse commençait à tomber, une averse d'argent teintant le sol de sang. Un vent de mort semblait souffler au sein des cavaliers, qui tombaient par dizaine dans des cris et des hennissements d'agonie. La Horde chercha désespérément une issue, et fonça vers le bout du défilé, tandis que certains cavaliers tentaient de s'enfuir par le petit chemin. Arrivés à une dizaine de mètre du bout, ils étaient lancés à une vitesse bien trop grande pour s'arrêter afin de ne pas s'empaler sur les piques qui venaient de surgir du sol soulevés par des soldats derrière. A ce moment, des boules de feu surgirent une à une et dévalèrent le chemin jusqu'au bas du défilé, effrayant les chevaux qui désarçonnaient leurs cavaliers, tombaient du chemin et s'enfuyaient.

La Horde fut mise en déroute, et l'Oasis ne déplorait que peu de pertes. On nomma Lumhô "Cheik", et le village repris une existence normale, en n'entendant plus parler de la Horde. Quelques années passèrent où l'Oasis put s'ouvrir au monde et devenir une puissance commerciale digne de ce nom. Le Bey mourut pacifiquement pour la première fois depuis longtemps à Olif, et son fils lui succéda. Malheureusement, c'était un incapable, plus préoccupé par embellir son palais que par la gestion de l'Oasis, des âges sombres commençaient pour Olif, car les voisins auraient tôt ou tard vent de cette faiblesse, et ils convoiteraient les richesses de ce lieu.

 Comme Lumhô l'avait conjecturé, un jour, un guetteur aperçu une armée approcher d'Olif. Lumhô reconnu ses bannières. Les bannières d'Hlebat, sa patrie. Il savait que son frère avait toujours eu le désir de se servir du métal et de la puissante économie d'Hlebat afin de fonder un Sultanat, comme dans les légendes. Et ainsi, celui-ci était monté sur le trône, et commençait son expansion. Il déserta, et fuit une fois de plus. Une troupe de bandits le trouva seul, affamé et sans ressource, errant sans but, mais avec une très belle épée à la ceinture. Les bandits s'avancèrent. L'un d'eux se mis sur la route de Lumhô, et lui proposa un autre choix, le troisième qui serait décisif dans sa vie. Celui de mourir, ou celui de les rejoindre. Lumhô n'était pas un fou, et les rejoints.

 Ainsi, il fut amené devant leur chef, et commença alors son récit :

"Je suis le deuxième fils du Shah de l'Oasis D'Hlebat. C'est un Oasis généreux et très prospère...


Dernière édition par Shah Lumhô le Lun 18 Avr - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shah Lumhô


avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/03/2015
Age : 21
Localisation : en train d'infiltrer une équipe rivale

MessageSujet: Re: Shah Lumhô, la charge des chameaux ardents   Lun 18 Avr - 11:38

Le background de Shah Lumhô a été reforgé et est (beaucoup) mieux que l'ancien.

_________________
Shah Lûmho, la charge de chameaux ardents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Shah Lumhô, la charge des chameaux ardents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TrollBall UPS :: Présentation de l'équipe :: Membres de l'équipe-